forum test de wildy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Zara || Swimming in your water is something spiritual

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



information◁ messages : 23
◁ à Rome depuis : : 20/04/2013
My life

MessageSujet: Zara || Swimming in your water is something spiritual Sam 20 Avr - 18:41


Azae Zara-Sibilla De Luca
AGE ◊ 17 ans ; DATE DE NAISSANCE ◊ 31 décembre 1995 ; LIEU DE NAISSANCE ◊ Rome ; NATIONALITE ◊ Italienne ; STATUT CIVIL ◊ Célibitaire ; ORIENTATION SEXUELLE ◊ Hétérosexuelle ; EMPLOI/ÉTUDES ◊ lycéenne / Mannequin / Peintre ; GROUPE ◊ chi scrive sui muri
; AVATAR ◊ Ebba Zingmark


Voglio sapere tutto di te
QCM baby. On voudrait savoir de quel genre tu es.
1- Qu'est-ce que tu penses de la collocation ?
a) Franchement, c'est trop bien. C'est toujours les jours la fête. Yolo les amis.

2- Que penses-tu de Rome ?
a) J'y habite depuis des années et ça me fait ni chaud, ni froid.

3- Le matin tu es du genre :
a) Reveil en douceur, tout de suite enclin à aller prendre le petit dej et partir.

4- Tu manges quoi dans la journée ?
a) Que des cochonneries, faut en profiter, je prends pas un gramme.

5- Pour toi la fête c'est :
b) De temps en temps quand ça te pique, histoire de décompresser.

6- L'amour, c'est quoi pour toi ?
b) L'amour ne fait plus partie de mon vocabulaire depuis qu'on m'a brisé le coeur.

7- Tu définis comment ton bonheur ?
b) La réussite dans mon travail, que je devienne connue et admiré de tous.





La parte dall' autore
Coucou mes petits choux à la crème brulée (aa)
Moi, c'est Detonah' alias Laëtita, j'habite en Lorraine dans le nord-est de la France, j'ai 21 ans. Ma passion, le basketball que je pratique depuis 11 ans déjà et je suis également arbitre de basket depuis 5 ans. J'adore chanter mais pas en public (je suis une peureuse Razz) je danse aussi Very Happy J'adore faire du shopping *-* (je suis une fille vous me direz xDD) et surtout le vernis, je personnalise mes ongles tout le temps What a Face Voilà, je pense que j'ai rien d'autre à ajouter.
Enfin si, le forum est génial et les admins aussi I love you

xo, Z-S.





Dernière édition par A. Zara-Sibilla De Luca le Dim 21 Avr - 8:55, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 23
◁ à Rome depuis : : 20/04/2013
My life

MessageSujet: Re: Zara || Swimming in your water is something spiritual Sam 20 Avr - 18:42


Raccontami la tua storia

31 décembre 1995

Il faisait froid ce soir là, très froid même et pourtant, cela n'avait pas empêché la planète toute entière de se pomponner, de s'agiter dans tous sens afin d'être prête à accueillir la nouvelle année. Mais ce qu'il ne savait, c'était que dans la belle et grande ville de Rome, il n'y avait pas que la nouvelle année que la famille De Luca s'apprêtait à cueillir, il y avait plus important encore, l'arrivée d'un nouveau-né venait tirer un sourire à chaque membre de cette même famille. Ils étaient tous impatients de la voir découvrir ce monde qui serait également le sien. Il rêvait tous de la serrer dans leur bras, de lui présenter son nouveau foyer. L'ambiance était très chaleureuse. Et après un effort considérable de Mme De Luca, la petite fille naquit. Ses parents prirent soin de lui donner comme nom complet Azae Zara-Sibilla De Luca..

24 décembre 2002

Ma maman m'a toujours dit, alors qu'elle me brossait les cheveux avant d'aller à l'école, de toujours avoir foi en moi, de toujours croire en moi, de ne jamais abandonner parce que lorsqu'on désire réellement quelque chose, on finit toujours par l'obtenir, qu'il fallait être patient, que le temps nous récompenserait.. A ce moment là, je devais avouer que j'avais du mal à suivre ses judicieux conseils. J'étais une petite fille très impatiente, je voulais toujours tout de suite comme cette fois où j'avais aperçu cette grande maison de barbie dans ce gigantesque magasin de jouet. Je me souviens être sortie de celui-ci les yeux remplis de larmes. J'étais tellement triste, tellement malheureuse. Je ne comprenais pas pourquoi je n'avais pas pu obtenir l'objet de mes désirs. Et pourtant, deux semaines plus tard, alors que Rome était envahie sous la neige, ma famille et moi nous étions réunis près de la cheminée. Ma mère chantait des cantiques de Noël. J'adorais la regarder.. Son sourire m'inspirait, il me réchauffait le coeur. Je me sentais bien plus heureuse et c'était tout naturellement que j'allais me blottir dans ses bras, la regardant par la suite dans les yeux lui disant qu'elle était la meilleure et la plus belle de toutes les mamans. Elle était très contente et touchée par mes paroles. Si bien qu'à l'ouverture des cadeaux, j'eus l'honneur d'ouvrir le bal. C'était énorme paquet que j'avais devant les yeux. Je pétillais d'enthousiasme à l'idée de découvrir ce qui s'y cachait. Et lorsque je finis enfin par retirer le paquet cadeau, mes yeux s'illuminèrent. Je regardais ma famille avant de me jeter dans les bras de ma maman. Elle m'avait offert ma maison de poupée. C'était à ce moment là que je pris conscience de ce qu'elle me répétait toujours. La patience est mère de vertu. Il fallait juste laisser le temps opérer..

17 avril 2005

S'il y a bien une chose que je ne supporte pas, c'est que l'on m'analyse comme si je n'étais qu'un vulgaire projet scientifique, qu'il fallait chercher à me comprendre avant d'opérer les différentes modifications suite aux anomalies détectées. Je n'étais pas une chose, un spécimen, une entité quelconque! J'étais une petite fille de presque dix ans qui ne cherchait qu'à passer au niveau supérieur c'est-à-dire au lycée. Mais malgré mes notes correctes, même plus que correctes, il avait fallu que ma maîtresse face appel à mes parents. Selon elle, j'étais une élève discipline, travailleuse et sérieuse mais malgré cela j'étais renfermée, très peu locasse, solitaire et ne cherchais pas à me mêler aux autres enfants. Elle trouvait cela inquiétant comme tous les éducateurs qui m'avaient eu avant elle. Tous sans exceptions avaient dressé un portrait de moi semblable à celui-ci. J'en avais assez d'entendre toujours les mêmes choses à mon propos. J'étais qui j'étais et personne ne pourra changer la personne j'étais que cela plaise ou non. J'étais sortie de la salle en courant, entendant ma mère crier mon nom. Je m'étais enfermée dans les toilettes. Je dus rester là une heure entière. Tout le monde me cherchait et cela m'était bien égale..

31 janvier 2009

On dit que le passage à l'adolescence est toujours très difficile car c'est à cet âge que '' l'enfant '' se croit le plus intelligent, le plus mature, qu'il pense qu'il n'a plus besoin des figures d'autorité que représente ses deux parents.. C'est une totale rébellion, il prend entière possession de ses libertés, il se réinvente, définit ses propres lois, défie l'interdit et devient complètement incontrôlable.. Paraîtrait-il que j'étais un cas assez sérieux.. Personnellement, les événement on fait que j'ai été quelque peu difficile. En réalité, je voyais cela plutôt comme une vengeance. J'avais été outrée que ma propre famille est oubliée mon anniversaire. J'avais dû hurler de toute mes force que je les détestais et les haïssais ce jour-là. J'en avais tellement pleuré. Je m'étais même enfuie de la maison. Je marchais dans les rues de Rome, des larmes avaient coulé sur mes joues. J'avais même fait de curieuses rencontres sur mon chemin mais j'avais fait en sorte de ne jamais les regarder droit dans les yeux, on sait jamais que ceux-ci ne m'agressent. J'avais froid et je tombai par la suite sur une bande de lycéen. Il était tous entrain de fumer de l'herbe. Je les regardais de l'autre côté du trottoir quand l'un d'eux vint à ma rencontre. Je ne bougeais pas le laissant s'avancer vers moi. Il me regardait un instant, je fis de même puis retirai sa veste avant de me la passer autour de mes épaules. Il me demanda si je fumais et je répondis que non mais que j'aimerais bien essayer. J'avais failli m'étouffer, je toussais et lui rigolais. Il s'appelait Giovanni. Il avait presque trois ans de plus que moi et il faisait désormais parti de mes fréquentations. Cela n'était pas au goût de tous chez moi, en particulier de mes parents. Si bien qu'un soir, ils m'interdirent d'aller à ce concert avec lui et ses potes. La bonne blague, il pensait j'allais rester tranquillement dans ma chambre à pleurer toutes les larmes de mon corps? Hors de question! Je sortis donc par la fenêtre de ma chambre, c'était relativement haut mais tant pis. Le jeune homme me rattrapa au sol avant de nous enfuir tous les deux à bord de la voiture de son frère. Le concert était démentiel. J'avais adoré. Le pop-rock c'était le bien. Je me souvenais avoir fumé un pétard avec Giovanni après avoir échangé notre premier baiser. Je me sentais toute puissante à cette instant. Il me plaisait vraiment et en plus il était au lycée, quoi de mieux! Mais voilà, ma toute puissance fut de très courte durée. Alors que nous regagnons le chemin du retour, notre chauffeur voulut jouer à un jeu complètement débile. Il avait dans l'ambition de griller tous les feux rouges, comme ça, pour le fun. Après en avoir grillé quatre, celui-ci narguant les conducteurs qui avaient freiné au possible ou changé de trajectoire pour ne pas nous heurter, il était tout fou. J'étais complètement morte de rire sauf que le cinquième feu était de trop. Une camionnette nous rentra dedans de plein fouet du côté passager, retournant la voiture. J'hurlais comme une psychopathe. Après ce désastre, le chauffeur de la camionnette se pressa pour venir nous secourir. J'étais un peu sonnée. Je regardais à l'avant voyant mon ami inconscient alors que son frère mettait sa main sur sa tête en sang. Le monsieur me sortit de la voiture avant d'aider le frère de mon ami puis appela les secours qui rappliquèrent aussitôt. Ils nous emmenèrent à l'hôpital. Mes parents déboulèrent accompagnés de mes deux aînés. Ma mère me serrait dans ses bras, m'assaillant de bisous sur mon front. Elle pleurait alors que mon père n'osait même pas me regarder. Il était très déçu je le lisais dans son regard. Je me sentais très mal et honteuse. Après une demi-heure dans ma chambre d'hôpital, mon père revint dans la chambre après avoir discuté avec les médecins. Je n'avais rien de grave d'après eux mais il ne pouvait pas en dire autant de Giovanni. Je fronçais les sourcils obligeant mon père à m'en dire plus. Il n'arrivait même pas à me regarder en face. C'est là que j'ai compris.. Il était mort, il était parti, il nous avait quitté.. Je me mis à pleurer hurlant à mon père qu'il était mort et que c'était de ma faute que j'aurais dû stopper leur jeu débile et immature que j'aurais dû m'opposer à ce cirque, à ses gamineries mais non, j'avais cautionné tout ceci. Je me sentais minable et mal.. Très mal..

05 octobre 2009

Cela fait déjà huit mois que ce terrible accident s'est passé et je suis toujours autant bouleversée. Je repense à lui par moment. C'est vrai, nous nous sommes pas connu très longtemps, un mois à peine et pourtant, il a une place particulière dans mon coeur. C'est d'ailleurs à cause de ce terrible drame que je me suis mise à la peinture. Lorsque je me sens triste, en colère, seule, je me réfugie dans mes quartiers, prend un pinceau et commence par exprimer mon ressenti par une couleur bien définie sur la toile. Je la dispose selon mes émotions avant de m'attaquer au détail. Je fais tout ceci avec minutie, je n'ai d'ailleurs jamais suivi de cours là dessus et pourtant on dit de moi que je suis douée. A seulement 13 ans, je suis une artiste mais mon art n'est que le fruit de ma triste, de mon accablement.. Et j'en suis profondément blessée de créer de pareil splendeur grâce à la mort d'une personne qui a marqué ma vie..

03 janvier 2011

Encore ce foutu réveil qui sonnait et affichait 6h30 du matin. Je commençais à en avoir assez de me lever tous les matins pour aller en cours et entendre d'un de mes professeurs que j'étais absente au cours, que je ne participais pas alors que j'avais les réponses aux questions, bref j'étais invisible et ils trouvaient tous que c'était énervant de voir une élève avec autant de potentiel ne faire aucun effort.. Badant!!! J'errais dans les couloirs de mon lycée lorsque je tombais nez à nez avec un jeune homme que je n'avais encore jamais croisé auparavant. Il était grand, brun, les yeux verts/bleus, un peu sombre, très mystérieux, il dégageait quelque chose d'incroyable.. Je le regardais sans le lâcher du regard et il fit de même avant de dire quelque chose que je comprenais à moitié. Son accent, la langue employée.. C'était un français, un très beau et séduisant français. Toutes les filles avaient les yeux rivés sur lui. Comment pouvait-on être aussi parfait?? Le jeune homme finit par détourner son regard de moi avant repartir, rattrapant un de ses amis je supposais..

18 mars 2011

Je sortais de cours d'histoire, j'avais reçu ma tête du dernier contrôle, j'avais obtenu 17/20. J'étais vraiment fière de moi surtout que j'avais bossé dur pour ce devoir, je m'en étais donné les moyens pour réussir. Je me dirigeais vers le réfectoire lorsque j'entendis une personne m'appeler. Je reconnus la voix de Morgan, le beau français. Je n'avais pas perdu de temps pour le rejoindre. Il me demandait si j'avais quelques minutes à lui accorder avant que nous nous dirigions vers la cour. Il n'y avait pas grand monde étant donné que c'était l'heure du repas. Je marchais à ses côtés, regardant au loin.. Après quelques minutes de silence, il mit sa main dans la mienne avant de stopper notre course. Je regardais nos mains sans les lâcher du regard. Je ne comprenais pas ce qui se passait, je ne savais pas ce qu'il avait à me dire et je commençais à stresser d'ailleurs. Il releva mon menton de ses doigts délicats, plongeant son regard dans le mien, il me sourit avant de m'embrasser. Je fus agréablement surprise par son geste. Je répondis à ses baisers avant qu'il ne m'avoue qu'il repensait par fois à la première fois où nous nous étions rencontrés, dans les couloirs et que nos regards s'étaient entremêlés. Il y avait eu comme une alchimie entre nous. Quelque chose d'indescriptible et de très fort. Et que malgré mes deux années de moins que lui, des interdictions de mon frère à m'approcher de trop près sous prétexte que les français avaient la réputation d'être des charmeurs mais qu'il fallait faire attention à eux, Morgan avait malgré tout sauté le pas. J'allais tuer mon frère pour avoir failli ruiné ma vie mais le plus important était que j'avais enfin retrouvé le sourire avec un autre..

24 novembre 2011

Il y a des jours où tout nous sourit, d'autres où nous voyons tout en noir.. Personne ne peut prédire avec exactitude ce qui arrivera le lendemain à part Dieu lui-même. Avec des amis à moi, nous avions il y a de cela plusieurs semaines envoyés des photos de nous pour un concours quelconque, en tout cas à mes yeux. Je ne me voyais pas du tout gagner. D'accord, j'étais jolie mais la beauté ne faisait pas tout dans ce genre de domaine. C'est alors que je reçus récemment un appel plutôt curieux. Un homme se disant manager, à la recherche de nouveaux visages, de nouvelles jeunes femmes.. Il me proposait un essai dans ses studios. Je crus d'abord à une blague puis lui dit que j'avais besoin de réfléchir. Je cherchais son nom sur internet et je finis par le trouver. C'était un agent réputé dans le monde du mannequinat. J'en avais parlé à mon copain, il était même venu avec moi à cette fameuse séance photo. J'avais commencé par des choses relativement simples étant donné mon jeune âge. C'était plutôt marrant. J'avais l'impression d'être la nouvelle Adriana Lima.. La photographie était aussi un art des plus fascinants, enfin après la peinture bien sûr..

16 mars 2012

Cela faisait déjà presque un an que Morgan et moi étions ensembles. Nous avions vécu quelque chose de beau et de merveilleux les six premiers mois tout du moins. La situation s'était dégradée par la suite sans que je ne comprenne. Il était devenu distant avec moi, plus aussi tendre et j'avais l'impression que quelque chose n'allait pas. Je faisais des efforts pour le reconquérir mais lui préférait nettement s'amuser avec ses amis, entourés de jeunes femmes toutes aussi chaudasses les unes que les autres. Je commençais à me demander si le fait que je ne voulais pas coucher avec lui pour le moment avait un rapports avec son humeur changeant à mon égard. Je continuais malgré tout de lui faire confiance. Je savais qu'il m'aimait, c'était sûr, je le connaissais tout de même. Bientôt, nous allions fêter nos un an ensemble. Je lui réservais une surprise incroyable j'avais hâte d'y être et de me retrouver dans ses bras. Mais plus la date approchait et plus le jeune français se montrait froid, colérique. Il me hurlait dessus, me disant qu'il en avait assez de cette relation, qu'il se demandait pourquoi il s'était mis avec moi, qu'il préférait se taper toutes les filles qui lui passaient sous le nez et que de toute façon, il n'avait pas attendu pour me tromper. J'étais comme anéantie en l'écoutant. Dans deux, cela devait être notre anniversaire, pourquoi me faisait-il un coup pareil?? Il m'acheva lorsqu'il me dit que cela faisait déjà bien longtemps qu'il ne m'aimait plus, qu'il était resté avec moi parce qu'un mec en couple cela attirait bien plus les filles et puis il en avait assez que je le colle que de toute façon je n'en aurais plus l'occasion étant donné qu'il retournait en France, qu'il avait l'intention de s'engager dans l'armée. Une satisfaction pour lui, il serait enfin loin de moi. C'était ainsi qu'il quitta le manoir me laissant me noyer dans mes larmes..

Aujourd'hui

Je suis en dernière année de lycée. Je jongle entre mes cours et mes séances photos. La peinture fait toujours partie de moi, elle en fera toujours partie désormais. La solitude associé à l'art de la toile, sont mes meilleurs amies, mes meilleurs atouts. J'aime créer, je me donne énormément dans mon travail et dans tout ce que j'entreprends. J'ai toujours le coeur brisé mais c'est ce qui me permet d'affronter les dures réalités de la vie. C'est comme cela qu'on avance même si parfois nous avons vécu des expériences plutôt douloureuses..







Dernière édition par A. Zara-Sibilla De Luca le Dim 21 Avr - 9:06, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 59
◁ à Rome depuis : : 18/04/2013
My life

MessageSujet: Re: Zara || Swimming in your water is something spiritual Sam 20 Avr - 18:45

DETONAAAH I love you
Bienvenue & Bonne continuation pour la suite Very Happy
Merci de ton inscription
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 26
◁ à Rome depuis : : 20/04/2013
Age : 24
My life

MessageSujet: Re: Zara || Swimming in your water is something spiritual Sam 20 Avr - 18:47

EBBA EST TROP CANON *-*
Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 23
◁ à Rome depuis : : 20/04/2013
My life

MessageSujet: Re: Zara || Swimming in your water is something spiritual Sam 20 Avr - 18:55

Merci les filles (aa) I love you
T'as vu ça *-* je ne la connaissais pas avant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 23
◁ à Rome depuis : : 20/04/2013
My life

MessageSujet: Re: Zara || Swimming in your water is something spiritual Dim 21 Avr - 9:07

Sorry du DP mais je pense avoir terminé ma fiche (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 59
◁ à Rome depuis : : 18/04/2013
My life

MessageSujet: Re: Zara || Swimming in your water is something spiritual Dim 21 Avr - 9:10

    Ta fiche est superbe (:
    Je te valide avec grand plaisir
    Bon jeu parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 23
◁ à Rome depuis : : 20/04/2013
My life

MessageSujet: Re: Zara || Swimming in your water is something spiritual Dim 21 Avr - 9:12

Merci Zoé I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 47
◁ à Rome depuis : : 16/04/2013
My life

MessageSujet: Re: Zara || Swimming in your water is something spiritual Dim 21 Avr - 11:50

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 23
◁ à Rome depuis : : 20/04/2013
My life

MessageSujet: Re: Zara || Swimming in your water is something spiritual Dim 21 Avr - 15:59

Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


information
My life

MessageSujet: Re: Zara || Swimming in your water is something spiritual

Revenir en haut Aller en bas
 

Zara || Swimming in your water is something spiritual

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» sandre au top water
» TOP WATER !!!
» Leurres de base pour la salt-water
» Free Swimming
» appeaux open water

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUANDO ROMA DIVENTA FOLLE :: All'Inizio :: Polizia Nationale, Buongiorno :: Bienvenuti a Roma-