forum test de wildy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 LA STORIA ◊ bienvenuti a Roma, raggazi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Admin


information◁ messages : 73
◁ à Rome depuis : : 01/04/2013
My life

MessageSujet: LA STORIA ◊ bienvenuti a Roma, raggazi Lun 15 Avr - 16:43

Le contexte du forum


« Bienvenue à bord de l’autobus mes chers amis, vous allez avoir le droit à une visite guidée de Rome. Ce n’est pas merveilleux ? De la ville antique par excellence, prenez donc place, je vous prie. On ne va pas tarder à commencer ! » Les touristes montèrent à la file indienne, des appareils en main, saluant d'un sourire chaleureux tour à tour le conducteur et leur guide. Les appareils photos en main, ils mitraillaient tout ce qui leur passait sous la main, du siège, au conducteur qui, ses lunettes de soleil sur le nez, semblait ruminer avec son chewing-gum en bouche. «buongiorno » lâchait il d'un air blasé. Elle se retourna deux secondes vers le conducteur puis poursuivit. « Nous sommes devant la piazza di Spagna ou la place d’Espagne comme on dit chez vous. Cette place a été fondée en 1620 par les Espagnols qui décident d’y établir au n°63 son ambassade au prés du Saint-Siège dans un immeuble renaissance modifié pour l'occasion entre autres par un grand architecte italien Francesco Borromini. Chauffeur, vous pouvez démarrer et c’est partit pour la visite ! » Il leva les yeux vers la guide, ruminant encore son chewing-gum, qui était l'idiot qui lui avait refilé une guide pareille, et dire qu'ils bossaient ensemble depuis déjà six mois. Et franchement, entendre tout le temps la même rengaine, ça commençait à le pomper sérieusement. Appuyant sur l’accélérateur, la vieille bicoque vrombit. Il enclencha le clignotant prêt à sortir comme une bombe, sauf qu'un chauffard lui passa devant le nez, sortant la tête par la vitre. Il se mit à l'insulter de tous les noms. Il démarra à nouveau, en continuant de marmonner dans sa barde. charmant souvenir de l'Italie.. Elle leva les yeux au ciel quand elle l'entendit jurer. Non mais sérieusement, il ne pouvait pas contenir sa colère ? Elle adressa un sourire aux touristes. Le car se posa devant le Vatican « Le Vatican est une ville rattachée à Rome. Il y a 900 habitants, la plupart sont des membres du clergé. Le Vatican est une partie de Rome qui est la plus visitée. Il y a 11 musées au Vatican que vous pouvez tous visiter. On parle italien et latin principalement mais on y parle également français et allemand pour les troupes d’armées qui gardent cette cité. » Elle marqua une courte pause, puis enchaina. « On peut aller vers le Colisée ! » Le vatican encore et toujours le Vatican. A croire que des prêtres pouvaient intéresser qui que ce soit. Le chauffeur finit par redémarrer l’autocar, une mine contrite sur le visage. Aller direction le colisée, si elle continuait avec son blabla, il allait finir par pêter un câble comment pouvait on s'intéresser a un truc aussi chiant que l'histoire. Il aurait préféré aller boire un coup avec ses amis. Vivement que cette journée soit aussi pourri, en plus elle tirait une tronche jusqu'a par terre. Quand elle posait les yeux sur le chauffeur, on pouvait voir de l'animosité dans ces yeux. Il y avait quand même un petit trajet entre le Vatican et Le Colisée, elle montra certains monuments comme le Forum roman où elle s'extasiait devant tout en jetant des œils furtifs à son collègue. Une fois arrivée au Colisée, elle reprit le micro. « Le Colisée est personnellement mon endroit favori. Avant, il s’appelait l’Amphithéâtre Flavien. Il est construit à l’Est du forum romain. Nous sommes en plein cœur de la Rome antique, personnellement, j’adore cette partie. Ca symbolise toute une histoire, qui est magique. Avant qu’il ne soit en état de ruine, il pouvait accueillir entre 50 000 et 75 000 spectateurs. Ca ne représente pas beaucoup à notre époque, mais c’est énorme. Si le Colisée est en ruine, c’est à cause des tremblements de terres qu’il y a eu au cours des siècles. Le Colisée est l'un des symboles de la Rome moderne. On peut faire une pause si vous voulez. » elle continuait de faire un large sourire, quand elle regardait le chauffeur, c’était largement hypocrite. En entendant le mot pause, il releva les yeux de son compteur. Elle se foutait de lui ou quoi? Ca allait prendre encore des plombes. Il finit par ouvrir les portes, pour qu'un ras de marrée de personnes âgés déboule pour prendre des photos du Colisée. Il finit par poser sa tête contre le volant. Pourquoi est ce qu'il avait fait ca de nouveau ? Il finit par se lever a son tour, ignorant royalement la guide. Pour finir par s'allumer une cigarette, s'il pouvait il fumerait tout le paquet. Ne jamais avoir de relations avec une collègue de boulot! JAMAIS! « Tu fais toujours la tete, Bella ? » Elle était fière de son coup. Elle était désormais seule dans le car, devant, elle tourna les yeux vers le chauffeur qui partit s'allumer une clope. Elle surveillait en même temps le petit groupe de personnes âgées. Quand il lui demandait si elle faisait toujours la tête. Elle secouait la tête de gauche à droite alors que clairement, si. « Non, je fais juste admirer Rome comme il se doit à nos chers passagers ! Sa beauté, sa grandeur.. C'est magnifique ici. » Dit-elle avec le même sourire, tout en descendant pour se placer à côté de lui. Il secoua la tête, désespéré. Qu'est ce qu'il avait bien fait pour mériter ca? Il le savait qu'elle lui en voulait. A croire que c'était écrit en lettre fluo qui clignote taille 72 sur son front. Il soupira a nouveau. Il n'y pouvait rien lui il était italien, il avait une réputation a tenir. Puis se caser, très peu pour lui. Il finit par se tourner vers elle. « Désole pour lundi.. » Souffla t il tellement bas, comme s'il espérait que cela ne lui arrive jamais. S'excuser, que neni!

Elle l'entendit dire quelque chose, mais c'était tellement bas que c'était à peine audible. Elle croyait avoir entendu, excuse. Elle passa la main dans ses cheveux en disant « Bah pas moi. C'est à cause de types comme toi que l'Italie est bourrée de cliché dans ce genre. Si on aurait été au temps des romains, t'aurais mérité qu'on te foute dans l'arène et que tu te battes jusqu'à mort s'en suive. » Il leva les yeux au ciel devant ce qu'elle venait de dire. Il tira une latte sur sa clope. « Et c'est pour ça, que les italiennes sont des hystériques qui hurlent tout le temps. t'est la preuve vivante.. » Il finit par jeter sa clope. Elle lui lança un regard noir à ce moment là. « Ouais, je suis hystérique, ouais mais en même temps c'est à cause de ton comportement de macho. T'es le cliché de l'Italie par excellence, tu jures comme ce n'est pas permis, tu dragues tout ce qui bouge et tu ne sais pas conduire dans notre magnifique ville.. » il souffla encore une énième fois. Elle le rendait dingue sérieusement, pourquoi est ce qu'il persistait et ne sortait qu'avec des italiennes ? Chassez le naturel il revient au galop. « Sinon a part ça t'a pas l'impression de t'afficher devant tout le monde, tout le monde n'a pas besoin de savoir qu'on a eut une relation? » fit il en passant sa main dans ses cheveux. Elle croisa les bras. Non mais sérieusement, il l'énervait mais au plus profond d'elle, elle savait qu'elle tenait à lui mais cela, plutôt crever que de lui dire. « Qui a parlé de relation ? Certainement pas moi. Puis d'abord, je sais même pas si tu sais ce que c'est une relation, toi. » lui dit-elle tout en remontant dans le car, les touristes n'allaient pas tarder à remonter. Et toujours et encore la même rengaine, pitié assommez le. Faites quelque chose pour abrégez ses souffrances là. Il désespérait sérieusement là, comment pouvait on être aussi bornée? C'est bien la question qu'il se posait. Le groupe revint, il soupira, encore. Allez c'était repartit pour un tour. Il remonta, prenant grand soin d'ignorer royalement sa collègue puisque de toute façon, elle était trop têtue pour qu'il espère rattraper le coup. Il alluma sa radio, histoire de ne se concentrer que sur la route, pour une fois. Tout les passagers remontèrent. La jeune femme était souriante; comme s'il ne s'était rien passé. Elle reprit sa place au micro puis elle dit « Nous allons passer à un quartier, un peu plus moderne, plus baroque, chauffeur, à la place Navonne ! » elle continuait à avoir un grand sourire puis elle s'assit un peu pendant le trajet. Une fois qu'ils arrivèrent, elle se leva à nouveau en saisissant une nouvelle fois le micro. « La place Navonne a été construit sur un stade antique. Elle conserve la même forme que le stade, nous sommes sur le magnifique champ de Mars, il y a trois fontaines d'une splendeur rare. C'est vraiment ma place préférée, on y voit toute la splendeur du travail de l'artiste. » Il leva les yeux au ciel, à chaque fois qu'elle osait dire quelque chose de positif. Qu'est ce qu'elle pouvait bien l'exaspérer. En plus, les automobilistes commençaient sérieusement à lui taper sur les nerfs. Et les bourdonnements d'extase des touristes, et elle aussi. « Magnifique ? Superbe ? Tu sais Rome à la base c'est qu'une vieille ville avec des cailloux, et tout le monde s'en fiche royalement que tu aimes cette place. Ils sont juste là pour se faire promener et rien d'autre. » Elle le regardait, comment pouvait-il se donner en spectacle, devant tout le monde comme ça. La Guide regarda les touristes, ils avaient tous des réactions différentes. Elle se leva en disant « Nuance, toi, tu t'en fous. Arrête de te donner en spectacle devant les gens c'est terriblement gênant. » elle fit un petit sourire gêné, devant tout le monde mais elle n'en menait pas large. « Excusez-le. » Une autre réflexion et j'explosais. Il leva a nouveau les yeux au ciel. « C'est gênant pour toi surtout, parce que j'te dis ce que tout le monde pense dans ce bus.. Les cailloux, on s'en fout.. » Elle finit par s'excuser, alors que lui s'en fichait royalement. Amen ils arrivaient enfin au terminus, son supplice était enfin fini. Il se gara puis ouvrit les portes. Les touristes se pressaient pour sortir. Bienvenuti a Roma, raggazi..




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://romadiventafolle.forumactif.org
 

LA STORIA ◊ bienvenuti a Roma, raggazi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Videos de la Roma
» SSC Napoli 2-0 AS Roma ( 6ème journée )
» SS Lazio 3-2 AS Roma ( 29 ème journée )
» Accessoires Roma
» Al Ahly 0-3 AS Roma ( match amical )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUANDO ROMA DIVENTA FOLLE :: All'Inizio :: La base dal forum-