forum test de wildy
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 heart attack ∞ Nicola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



information◁ messages : 59
◁ à Rome depuis : : 18/04/2013
My life

MessageSujet: heart attack ∞ Nicola Dim 21 Avr - 11:07

Un jour on m'a dit qu'il fallait croire en ses rêves, parce qu'ils pourraient devenir réalité, tu m'as dis la même chose, mais je ne t'ai pas pris au sérieux. Peut-être que j'aurais dû, mais maintenant, mes rêves, je vais les saisir, parce que m'as donné une occasion de le faire, d'ailleurs veux-tu m'accompagner dans cette aventure ?
c'est cool de te revoir ♡
Un samedi après-midi. J’étais vraiment trop contente parce que pour une fois, je ne travaillais pas. Ma patronne m’avait donné tout mon samedi et dimanche. Si ce n’était pas beau cela ? J’étais trop contente, je contais profiter du soleil. Pour l’instant, j’étais toujours en jogging dans mon appartement. Je voyais le beau soleil dehors et ça me remotivait un peu. Astrid était là aussi mais elle était dans un état comateux, c’était plutôt drôle à voir sa tête. Je la regardais en riant et je l’entendis grogner, j’adore l’embêter cette fille, en même temps c’est ma meilleure amie. Je me bouge enfin du canapé pour aller prendre une bonne douche. J’allais ensuite m’habiller, c’était la course pour trouver une fringue bien et propre surtout. J’avais un peu du mal avec le rangement depuis que je suis à Rome. Je soupirais, il faut que je change de comportement. Je rapportais une boule de fringue près de la machine à laver et je fis ensuite une lessive, j’en avais bien besoin. Je reviens ensuite dans ma chambre et prit les dernières fringues que j’avais. Une jupe noir assez longue et un haut bustier blanc assez sympa. Heureusement qu’il faisait chaud. Je mis des chaussures plates, je devais me rendre au capitole, un problème avec la mairie. Ca m’énervait un peu, mais je n’ai pas le choix. En ce moment, ils ne font que des erreurs, il fallait que j’aille à nouveau crier pour me faire entendre. Je regarde ma meilleure amie tout en prenant mon sac. « Je me casse chou, je vais à la mairie ! » je partis lui faire un gros bisou sur sa joue et la prendre dans mes bras et je fermais ensuite la porte.

Je n’avais pas mis longtemps à arriver au Capitole, j’en ai marre de me déplacer tout le temps là-bas. Je passe ma main dans mes cheveux tout en m’énervant une fois de plus pour avoir ma carte d’identité. Ils ont encore un problème, il faut que je la renouvelle, ça fait un mois qu’ils l’ont. La pauvre fille me dit de m’adresser à un autre guichet, j’y vais, elle me dit de revenir à l’autre. La bureaucratie en Italie, j’en ai marre. Je me sens au bord de l’explosion, je dois juste déposer un papier, j’ai l’impression que c’est la lune. Quand je retombe sur la dame que j’ai eu la première fois, je lui colle le papier en pleine tête limite et je me barre tout en râlant et en essayant de ne pas jurer. Je n’ai pas dit que je ne l’avais pas fait, j’ai dit que j’allais essayer. J’ai la journée à moi et à vrai dire ? Je ne sais pas quoi faire ? Le Colisée, je l’ai déjà visité, les forums aussi. J’ai fais ça dès mon arrivée. Le soleil chauffait ma peau, ça faisait du bien, je voulais bronzer aussi parce que j’étais un peu blanche. Je marchais dans le quartier pour rejoindre ma voiture, parce que se garer au Capitole, c’est un peu la mission impossible. Je passais devant La gelatoria Giolitti. Je prends toujours une glace ici quand j’ai le temps et aujourd’hui, je l’avais largement. Tous les touristes se pressaient devant la boutique, ça pourrait en décourager plus d’un mais non. La file n’était pas super longue aujourd’hui, c’était une première. Je passais relativement vite, je demandais un cornet au chocolat et à la vanille mes deux parfums préférés. Je baissais la tête ensuite, commençant à savourer ma glace qui n’allait pas tarder à fondre sous cette chaleur. Je relevais la tête et je me trouvais nez-à-nez avec Nicola, l’ex de ma sœur et mon neveu. Je ne pouvais plus bouger, je regardais mon neveu avec un grand sourire. Il ressemblait un peu à ma sœur, il n’avait pas ses yeux, il avait des yeux bleus magnifique, comme son père. Il avait un peu les traits de visage de ma sœur, ça me faisait bizarre de le voir, il était si mignon ce petit. Je relevais mon regard pour regarder son père. « Salut.. » dis-je ensuite doucement, sans trop quoi faire, ce genre de situation, c’était un peu tendue. Je l’avais un peu abandonnée, il y a quatre ans lorsque je suis partie à Rome. Je m’en voulais un peu..




© wild.heart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 20
◁ à Rome depuis : : 20/04/2013
My life

MessageSujet: Re: heart attack ∞ Nicola Dim 21 Avr - 12:58

Heart Attack feat Serena Zoe
" Debout Papa ! Allez tu avais promis !" . Je soupirais et tentais d'enfouir à nouveau ma tête sous l'oreiller mais Luca n'était pas décidé à me laisser tranquille. Adieu les grasses matinées lorsque l'on a un enfant. Je grognais et lui sautais dessus, le clouais au lit avant de le chatouiller. Il hurla rapidement en suppliant ma clémence pour ses actes. Je le lâchais, déjà il repartait en criant. J'eus un petit sourire. La journée commençait déjà après 5h de sommeil à peine. Quelqu'un pourrait me dire ce qui m'est passé par la tête lorsque j'ai accepté de passer la journée à jouer avec lui ? Bon ok je ne pouvais pas lui résister. Je filais sous la douche rapidement, et enfilais un jean avec un t-shirt avant de mettre mon fils au bain. Il était assez grand pour se débrouiller. Je laissais quand même les portes ouvertes pour avoir un oeil sur lui. Je fonçais préparer le repas. Pour le côté diététique on repassera : Une pizza au four et voilà ! Autant vous dire qu'une heure plus tard, tout avait été engloutit et je me retrouvais allongé dans le salon des peintures de guerres sur le visage et des arcs/flèches dans les mains. Luca et Moi allions nous battre contre un ami imaginaire caché derrière le sofa. Nous nous lançions à sa poursuite. Je rattrapais d'ailleurs de justesse un cadre. Il fallait que je le sortes de là avant de devoir me taper cinq jours de ménage. " Et si nous allions manger une glace ?" Une fois débarrassé des peintures de guerre nous nous lancions à l'attaque de cette bonne ville de Rome. Je savais comment l'amadouer. Une bonne glace de chez la Gelatoria Giolitti. Le meilleur glacier du coin à mon humble avis. Dehors il faisait déjà super bon et chaud. Une journée typique dans cette partie de l’Europe. Les touristes se pressaient à tous les coins de rues.

" Alors monsieur le super-héros, A quoi est-ce que tu veux ta glace ? Chocolat ? Un truc qui n'existe pas ?" Il me tira la langue. Il n'y avait pas une grande file d'attente. Il était encore trop tôt ! Tant mieux. Luca me poussa. Il tentait de me réveiller. J'étais très proche de lui. Mais parfois ce n'est pas facile d'être le parent responsable alors qu'on ne l'est pas pour nous même. J'allais commander ma glace lorsque je tombais nez à nez avec Serena. La soeur de Sarah. Grand moment de solitude. " Oh tiens Salut .... Une glace vanille chocolat et une caramel framboise s'il vous plait" Dis je dans un grand sourire au serveur en même temps. J'étais proche de Serena par le passé mais là ca semblait terriblement bizarre. Luca me regardait, la regardait. Franchement je n'y prêtais pas vraiment attention. " Ca fait longtemps... " J'attrapais les glaces et payais le glacier. Je me mettais à la hauteur de Luca " Laquelle ? Laisse moi deviner... tiens ! " Je me relevais. Situation bizarre numéro 1.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 59
◁ à Rome depuis : : 18/04/2013
My life

MessageSujet: Re: heart attack ∞ Nicola Dim 21 Avr - 14:58

Un jour on m'a dit qu'il fallait croire en ses rêves, parce qu'ils pourraient devenir réalité, tu m'as dis la même chose, mais je ne t'ai pas pris au sérieux. Peut-être que j'aurais dû, mais maintenant, mes rêves, je vais les saisir, parce que m'as donné une occasion de le faire, d'ailleurs veux-tu m'accompagner dans cette aventure ?
c'est cool de te revoir ♡
863 kilomètres. C’était la distance exacte qui séparait ma ville natale et ma ville actuelle. Si j’avais choisi de m’exiler aussi loin, c’était pour mettre un terme à toute relation avec ma famille, sauf cas exceptionnelle comme mon frère et ma grand-mère. Je ne parlais plus du tout aux autres personnes de ma famille. Encore moins à mes parents, je ne voulais plus être leur souffre-douleur. Je ne voulais plus être autant invisible et gênante par moment comme il me le faisait si bien sentir. Ma nouvelle vie me convenait bien aussi, loin d’eux, loin de mes racines. Je me rappelle encore quand Luca est née, j’étais proche de sa mère, avec Nicola on était vraiment là pour elle, on faisait tout pour qu’elle se sente bien. Sarah passait son temps à se plaindre parce qu’elle était grosse, parce qu’elle avait mal au pied, quand elle prenait un gramme. C’était gonflant mais on faisait ça pour le petit aussi. Le fait de voir mon petit neveu, six ans plus tard me faisait prendre conscience que le temps a passée très vite. Je regardais Nicola mais je regardais aussi Luca qui était magnifique. Son visage d’ange me rappelait la dernière fois où j’ai parlé avec sa mère, je l’ai insultée de tous les noms car elle venait de quitter les deux hommes de sa vie. J’étais terriblement énervé sur le fait qu’elle ne prenne plus ses responsabilités et qu’elle largue le gamin à Nicola, qui n’était pas plus vieux qu’elle. On avait quelques traits similaires –les seuls traits que j’avais en commun avec ma sœur-, mais il ressemblait plus à son père. C’était tant mieux pour lui d’un sens car c’était le seul à s’occuper de lui. Je ne pensais pas revoir Nicola depuis que j’ai quitté la Sicile, il y a trois/quatre ans maintenant. Ma réaction a complètement été stupide, j’avais vu Luca jusqu’à ses deux ans environ, jusqu’à ce que je prenne le large. J’ai encore plein de photos de mon neveu qui me suivent, il était encore bébé. J’étais trop fan de ce petit bout de chou déjà. J’analysais le petit, je souriais rien qu’en le voyant, je levais les yeux vers son père doucement en lui rendant un petit sourire gêné. « Oh tiens Salut .... Une glace vanille chocolat et une caramel framboise s'il vous plait » Je me poussais pour qu’il puisse commander parce que comme une cruche, j’étais dans le passage. Je ne pouvais pas m’empêcher de détacher mes yeux de Nicola. C’était bête n’est-ce pas ? La situation était trop bizarre. Je me sentais tellement gênée, mal d’être partie du jour au lendemain sans donner de nouvelles. J’avais agis comme ma sœur enfaite. Je regardais le petit garçon qui trépignait d’impatience pour avoir sa glace. Le regard de Luca faisait des allers-retours entre son père et moi. Je faisais pareil entre le petit garçon et mon ex-beau frère. Il était lié à ma sœur pour la vie grâce à Luca. « Ca fait longtemps... » je passais ma main dans les cheveux en guise de gêne, il avait raison, ça faisait longtemps. Trop longtemps, en les voyant, je m’en voulais un peu de ma conduite passée. « Très longtemps.. » furent les mots qui réussirent à sortir de ma bouche. Je ne savais pas trop quoi dire pour rattraper le coup, au bout de tant d’années, c’est vrai qu’on était proche dans le passé, mais il avait sans doute dû oublier. Ce ne serait certainement pas le premier à avoir oublié, je me sentais vraiment invisible aux yeux du monde. Je regardais ensuite le père et le fils et j’eus un sourire en les voyant, Nicola s’en était très bien sorti. J’étais vraiment contente à ce moment précis. Je le regardais dans les yeux pendant qu’il se relevait. Je devais arrêter. « Ca me fait plaisir de te voir ! » glissais-je d’un ton neutre et c’était la vérité en plus même si je faisais un petit sourire timide. Je regardais ensuite Luca en disant tout en m’abaissant à sa hauteur tout en faisant attention à ma glace. « Mais toi tu dois être le petit Luca ? Je suis Serena, une ancienne amie de ton papa, mais tu sais quoi ? Tu peux m’appeler Zoe, c’est comme ça qu’on m’appelle ici ! » ajoutais-je avec un clin d’œil au petit garçon. Je ne sais pas si son père lui a parlé de sa mère et de sa grande famille de malade, alors je préférais me présenter comme une amie. J’étais vraiment trop contente de voir ce petit. Je me relevais ensuite en passant ma main dans mes cheveux tout en regardant le plus grand. C’était un peu moins facile le contact, ce n’était plus un enfant. Je baissais légèrement la tête en disant « Je pense qu’il faudrait qu’on parle Nico.. J’aimerais vraiment m’expliquer.. » en attendant sa réponse, je mange un peu de glace, parce vu la chaleur, elle ne va pas rester aussi solide longtemps.



© wild.heart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 20
◁ à Rome depuis : : 20/04/2013
My life

MessageSujet: Re: heart attack ∞ Nicola Lun 22 Avr - 11:44

Heart Attack feat Serena Zoe
La surprise. Mais quelle surprise ! Je ne m'attendais absolument pas à croiser Serena ici. Aussi loin de chez nous, de notre ville d'origine. Pourtant d'un autre côté je la comprenais en quelque sorte. Elle avait toujours eu une famille particulière... Bref je ne savais vraiment pas comment réagir. C'était très perturbant. Je ne pensais pas voir mon passé me rattraper si rapidement. La meilleur solution était de la jouer calme, tranquille et détaché. La solution de rester con pendant cinq minutes sans rien dire, n'était pas une bonne idée. Je la saluais donc avant de commander au glacier nos petites gourmandises. Luca tirait sur mon bras, bougeait dans tous les sens en attendant sa glace. Impatient. J'ajoutais quelques minutes plus tard que ça faisait un moment. Longtemps effectivement. Serena avait disparu quasiment en même temps que Sarah, à quelques semaines près. J'étais lié à elles depuis la naissance de Luca. Franchement je crois que je m'en serais passé. J'aimais Luca plus que tout au monde et je ne regrette en rien mes choix mais si j'avais pu faire les choses autrement, avec quelqu'un d'autre. J'avais encore de la rancoeur c'était certain. Pourquoi si non aurais-je choisi une école à Rome ? Alors que près de chez moi tout aurait été plus simple... Mais non trop compliqué, trop dur. Je hochais la tête avant d'attraper les glaces et de me mettre à hauteur pour la donner à mon fils, lui donnant une dernière petite consigne : ne pas se salir. Je ne me faisais pas trop d'illusion. Il était aussi doué que moi à ce jeu-là. Un sport familial. Je me mordais les lèvres. Nos regards se croisèrent pendant queje me relevais. Elle était contente de me voir. " Euh oui moi aussi. " Dis-je pas vraiment convaincu. Je ne pouvais pas non plus lui sauter dans les bras d'un air enjoué. Je ne savais pas à quoi m'attendre. Pourquoi était elle ici ? J'étais un peu méfiant sur les bords je l'avoue. Serena se présenta à Luca. Effectivement il était trop petit pour savoir qui elle était. Luca était plus rassuré que moi. Plus ... Insouciant. " Je suis pas petit... " Je souris amusé avant de lui lancer un regard pas vraiment convaincu. Je remerciais dans ma tête Serena ou plutôt Zoé ici de ne pas avoir parlé de qui elle était vraiment. C'était encore un peu compliqué au sujet de mon ex petite amie. Luca me posait des questions et j'avais décidé de ne pas lui mentir, mais en même temps je ne voulais pas le perturber. Franchement vous diriez vous à un gamin de son âge que sa mère en avait assez de lui ? Et d'un autre côté ce serait lui donner de l'espoir que de lui dire simplement qu'elle était partie. Je laissais souvent ma mère gérer cette situation. Elle avait plus de recul et de douceur. Je mordais un bon coup dans ma glace. J'avais toujours eu cette sale habitude ! La jeune femme voulait me parler. J'allais décliner poliment : " Et bien en fait j'ai promis à Luca de l'emmener jouer au parc et... " " Oh oui ! viens ! Comme ca tu verras que je peux escalader comme les grands. " Je jetais un regard surpris à Luca. Il parlait beaucoup trop vite. Je ne pouvais plus faire marche arrière. Maintenant il fallait assurer. " On... peut faire ça aussi. Selon le temps que tu as devant toi... "

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 59
◁ à Rome depuis : : 18/04/2013
My life

MessageSujet: Re: heart attack ∞ Nicola Lun 22 Avr - 17:20

Un jour on m'a dit qu'il fallait croire en ses rêves, parce qu'ils pourraient devenir réalité, tu m'as dis la même chose, mais je ne t'ai pas pris au sérieux. Peut-être que j'aurais dû, mais maintenant, mes rêves, je vais les saisir, parce que m'as donné une occasion de le faire, d'ailleurs veux-tu m'accompagner dans cette aventure ?
c'est cool de te revoir ♡
Je ne pensais jamais revoir Nicola de ma vie, peut-être en Sicile, mais certainement pas à Rome. J’avais incendié ma sœur parce qu’elle avait quitté sa famille mais dans le fond, je n’avais pas fait mieux parce que quelques semaines plus tard, je changeais de vie. J’ai bien voulu l’appeler à plusieurs reprises mais il devait trop m’en vouloir d’être partie comme une voleuse et puis soyons honnête, le temps il a filé tellement vite. Déjà quatre ans, pour moi c’était encore hier que je quittais ma région en quête d’une nouvelle vie et de nouvelles aventures. Je voulais poursuivre ma vie et laissé le passé derrière moi, je ne m’étais pas rendu compte que je mettais des gens que j’aimais de côté aussi. J’étais amoureuse, j’en avais marre de ma famille, enfaites j’avais fait l’égoïste. J’en avais déjà pris conscience avant, mais j’en prenais deux fois plus conscience quand ils étaient devant moi. C’était comme une claque dans la figure, rien n’arrivait par hasard, tout avait un sens dans la vie et le fait de les retrouver là, quatre ans plus tard me disait de ne rien lâcher et de ne pas les laisser filer comme ça. Je devais vraiment avoir une conversation avec Nicho. « Euh oui moi aussi. » Le ton faisait la chanson et sérieusement qu’est-ce que j’attendais derrière ça ? C’est clair qu’il devait m’en vouloir, j’aurais dû être son soutien même si j’étais loin. Je n’aurais pas dû remettre à demain ce que j’aurais dû faire, c’est-à-dire prendre des nouvelles. Le temps m’a rattrapé et après j’avais bien trop honte pour oser appeler. Sérieusement, je ne pouvais pas faire comme si rien ne s’était passé. J’avais essayé malgré tout. J’étais sincèrement contente de le revoir. Luca me fit une remarque comme quoi il n’était pas petit, je rigolais légèrement en répondant « T’as raison, c’est moi qui est trop bête, bientôt tu vas dépasser ton père ! » je fis ensuite un clin d’œil au petit. J’aimais bien les enfants, je n’étais pas fermé à la possibilité d’en avoir un jour, mais pas maintenant. L’histoire de ma sœur m’avait suffit, je voulais un peu m’amuser avant de me poser mais ça me dérangerait pas de me poser non plus si j’ai un bébé en route. Il est là, il est là, je ne vais pas l’évincer sous prétexte que j’ai une jeunesse. Ma sœur et Nicola avait su me faire réfléchir et avec les garçons, j’ai toujours fait attention.

Quand je demandais à lui parler, je vis bien qu’il ne voulait pas en même temps c’était normal. Je voulais vraiment m’excuser même si au fond, je sais que ça ne changera rien mais je n’étais pas comme ma sœur et en quatre ans de temps, j’avais pris un peu de plomb dans la tête, je n’étais plus la même personne. Il allait décliner mon offre mais le petit parlait à sa place et voulait que je vienne pour l’admirer escalader, je souriais. Je regardais ensuite son père, j’attendais sa réponse. Je ne pouvais pas dire oui sans qu’implicitement ou explicitement il m’invite. « On... peut faire ça aussi. Selon le temps que tu as devant toi... » il était gêné et moi aussi je ne m’attendais pas du tout à cela. Je devais prendre une décision au plus vite. La bonne en tous cas. Je ne pouvais pas les laisser filer une chose est certaine. « J’ai tout mon temps ne t’en fais pas ! » répondis-je au plus grand, je regardais le petit garçon avec un grand sourire. « J’ai hâte de voir ça mon grand ! » on se mit ensuite en route vers le parc. C’était la situation bizarre du jour numéro deux, moi me baladant avec Luca et Nicola à Rome. Bien sûr, c’était un peu tendu entre nous, je n’osais pas trop parler. Le petit était ravi d’aller au parc, alors j’imitais sa bonne humeur. Je paraissais sur de moi alors qu’enfaites, c’était l’inverse, je voulais aller m’enterrer dans un trou de souris. Je devais aussi ne pas faire de gaffes, j’étais un peu professionnel dans ce domaine. On arrivait au parc rapidement. J'avais presque fini ma glace. Je regardais Luca courir aux jeux. Je le regardais avec un grand sourire et je lui fis le signe avec mes doigts que je le regardais avec un grand sourire. Je me tournais alors vers Nico qui regardait son fils. J’inspirais un bon coup en disant « Il est magnifique.. » lui dis-je tout en concentrant mon regard vers le petit. Je baissais la tête vers le sol, je devais lui dire. « Je m’en veux aussi.. pour ces dernières années ! Je ne te demande rien, juste de m’écouter.. » voilà la bombe était lancée. Je n’osais même pas le regarder tellement j’étais gênée mais j'attendais une réaction avant de continuer.



© wild.heart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 20
◁ à Rome depuis : : 20/04/2013
My life

MessageSujet: Re: heart attack ∞ Nicola Jeu 25 Avr - 12:20

Heart Attack feat Serena Zoe
Luca avait parlé trop vite à mon goût mais bon je savais que ca parait d'un bon sentiment. Ce gamin était très sociable, peut-être trop sociable ! Il ne me ressemblait pas sur ce point-là. Etant petit j'étais plutôt du genre Introvertie à être perdu lorsque quelqu'un s'intégrait à notre groupe ! Tant mieux d'un sens. Au moins je n'avais pas eu à chercher une excuse plus convaincante et moi débile que la précédente. Je ne pouvais plus faire demi-tour, j'ajoutais donc d'un air gêné que si elle avait du temps en quelque sorte pourquoi. Bien entendu du temps elle allait en avoir. J'étais coincé. " Super alors... " Ok. J'aurais pu avoir l'air beaucoup plus enjoué. J'étais pas très doué pour mentir sur mes sentiments même si avec le temps j'avais fini par me blinder. C'est ainsi qu'en ce magnifique jour ensoleillé nous prenions la route pour le parc. La situation était trop bizarre. Luca était enjoué, Serena à mes côtés comme avant. C'était trop... non simplement la croiser et la saluer ça aurait été trop, là c'était énorme. Difficile en même temps. Nous arrivions rapidement au parc. Luca avait englouti sa glace. Il fait sérieusement que je pense à le faire manger de façon un peu plus saine. Il se mit à courir vers l'air de jeu pour enfant : " Luca dou... " Je soupirais. Trop tard il était déjà en train de grimper les marches du toboggan deux à deux. Je posais mes mains dans mes poches et regardais mon fils. Je ne pouvais pas détacher mon regard de lui. Ou plutôt j'essayais de me focaliser sur lui plutôt que sur la jeune femme à mes côtés. Je hochais la tête un léger sourire sur les lèvres : "Oui... C'est un gamin formidable pour son âge. " Avec la vie qu'il avait, les complications, c'était un gamin génial. Ce n'était pas facile tous les jours d'avoir un père qui a l'âge de certains des grands frères de ses amis ou la moitié de celle des parents. En plus il n'avait pas de mère. Il collectionnait. Mais il semblait bien le vivre. J'y veillais personnellement. Elle voulait me parler... Il y a quelques années je l'aurais envoyé voir ailleurs... Mais j'avais grandis. Un peu. " Me dire quoi ? " Je lâchais Luca des yeux pour la regarder. " A quel point tu es désolé d'avoir disparu du jour au lendemain sans rien dire ? T'en fais pas à ce niveau-là. Je crois que j'en ai vu assez pour comprendre que c'était de famille. " Là j'étais vraiment pas cool. Mais ca faisait un bien fou de le dire. De passer un peu ses nerfs... Je savais bien que Serena n'était pas Mastrani par excellence bien au contraire ! La pauvre elle prenait pour tous le monde. Je me sentais con genre deux secondes après. Je baissais la tête : " Excuse moi. Je suis pas cool sur ce coup là ... Je me tais et je t'écoute. " Je n'étais pas naturellement méchant. Alors il fallait vraiment que je sois en colère contre quelqu'un pour l'être volontairement. Dommage ce n'était pas son cas. J'avais dépassé cette étape.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



information◁ messages : 59
◁ à Rome depuis : : 18/04/2013
My life

MessageSujet: Re: heart attack ∞ Nicola Ven 26 Avr - 10:51

Un jour on m'a dit qu'il fallait croire en ses rêves, parce qu'ils pourraient devenir réalité, tu m'as dis la même chose, mais je ne t'ai pas pris au sérieux. Peut-être que j'aurais dû, mais maintenant, mes rêves, je vais les saisir, parce que m'as donné une occasion de le faire, d'ailleurs veux-tu m'accompagner dans cette aventure ?
c'est cool de te revoir ♡
L’heure était aux explications. Ce n’est pas lui qui me le demandait, c’est moi de mon plein gré. Je venais de retrouver mon ex-beau frère et mon neveu alors que je ne pensais pas les revoir. Enfin si, peut-être en Sicile. Je ne pouvais pas vraiment passer cette occasion, j’avais déjà perdu pas mal de temps. J’avais trop remis les choses que j’avais à faire à demain et voilà qu’on était dans cette situation. Je n’avais pas vraiment de raisons valables, c’est vrai mais je devais au moins m’excuser même si dans le fond, ça ne changerait rien. Je devais quand même le faire, par principe, pour moi aussi. Je lui devais bien ça, je n’avais pas vraiment assuré, je ne voulais pas faire la même chose que Sarah mais au final, si je l’ai fait. « Oui... C'est un gamin formidable pour son âge. » Je n’en doutais absolument pas, cela ne devait pas être facile tous les jours pour un gamin qui ne connait pas sa mère, mais le petit n’avait pas l’air de s’en plaindre. Il croquait la vie à pleine dent, il était mignon en plus. Je posais mon regard sur le petit, tout comme son père qui évitait de me regarder. C’était normal en même temps, le petit s’amusait bien en tous cas, il avait beaucoup de chance, moi aussi parfois j’aimerais revenir à son âge où je ne voyais pas les injustices dans le monde, dans notre pays et même dans ma propre famille. Sur certains moments, j’enviais beaucoup l’innocence des enfants parce que grandir, c’est nul. Le monde perd peu à peu toute sa magie et on a bien du mal à rêver. C’était mon cas personnellement. La chance se positionnait à mes côtés depuis pas très longtemps, avant, je n’avais eu que des galères. « Tu as fait du bon boulot ! » lui dis-je sincèrement, il s’en sortait très bien malgré son âge et surtout qu’il était tout seul. Je regardais ensuite Nicola. Ces paroles s’adressaient à lui, je ne savais pas comment il allait réagir. J’appréhendais un peu, et effectivement les mots qu’il m’adressa ensuite, ils étaient crus c’est vrai mais ils étaient vrai aussi. Je baissais légèrement la tête, je m’attendais un peu à ça. Enfaites ça me faisait plus de mal si c’était lui qui me disait que ma propre famille, j’étais immunisée contre eux depuis tant d’année où je me prenais les remarques dans la tête pour mes frères et sœurs. Maintenant ils me balanceraient une vacherie, limite ça me ferait ni chaud ni froid. Je prenais les choses trop à cœur avant et j’avais changé, je voulais complètement devenir indifférente. Là, ça faisait mal un peu, mais je le méritais donc je n’avais rien à dire. « Excuse moi. Je suis pas cool sur ce coup là ... Je me tais et je t'écoute. » il s’excusait alors c’est moi qui devrait le faire. J’avais toujours un peu la tête baissée, ce n’était pas facile. Je pris une grande inspiration tout en disant « Non t’as pas à t’excuser, je le mérite après tout. J’ai incendiée Sarah sur son comportement alors que dans le fond, je n’ai pas fait mieux. Je sais que quatre ans, c’est énorme et que je ne peux pas rattraper le coup. Je veux m’excuser de mon comportement de mon absence, même si c’est trop tard, j’ai étais la pire égoïste qui soit mais quand j’ai vu une occasion de lâcher toute ma famille, je l’ai saisis parce que tu as bien vu comment il me traitait. J’ai voulu oublié toute ma vie passée et me reconstruire ailleurs avec le gars que tu as connu un peu. J’étais amoureuse, je ne voyais que par lui.. Au final, j’ai eu tort et je le regrette. Je ne vous ai jamais vraiment oublié, Luca et toi, je sais que c’est facile de dire ça maintenant, mais c’est la vérité.. » je marquais une courte pause pour reprendre mon souffle. Je relevais légèrement la tête, je détournais mon regard vers le petit garçon qui nous lançait un signe, je lui répondis timidement, tandis que je me tournais à nouveau vers son père. « Comme je te l’ai dis au départ, je ne te demande rien, je ne te demande pas de me comprendre. Ou de me laisser voir ton fils au bout de tant d’année.. ni de me dire que tu me pardonnes parce que c’est impardonnable ce que j’ai fais. Vous êtes de ma famille et je vous ai lâchement abandonnée.. » je regrettais vraiment mes actes et je payais maintenant. Je baissais à nouveau la tête, j’avais trop honte de mon comportement.



© wild.heart

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


information
My life

MessageSujet: Re: heart attack ∞ Nicola

Revenir en haut Aller en bas
 

heart attack ∞ Nicola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
QUANDO ROMA DIVENTA FOLLE :: Roma :: Roma antica :: La gelatoria Giolitti-